top of page

Entretien avec Pauline Barry Accompagnante coach scolaire 

Cet entretien porte sur le parcours professionnel et le métier actuel de Pauline Barry en tant qu'accompagnatrice coach scolaire pour les jeunes de 12 à ​30 ans. Lors de cet entretien Pauline explique son cheminement depuis ses études commerciales jusqu'à sa reconversion dans le coaching personnel et professionnel. Pauline décrit en détail son rôle d'accompagnement des jeunes sur des thématiques comme la gestion du stress, la confiance en soi, l'orientation et la méthodologie. Elle souligne l'importance d'écouter et de se connaître soi-même pour les jeunes.

accompagnement scolaire

pauline Barry nantes

MY : Bonjour Pauline, merci de prendre le temps de discuter avec nous aujourd'hui. Avant de plonger dans le sujet de ton travail en tant que ​accompagnante coach scolaire, j'aimerais en savoir un peu plus sur ton parcours personnel et professionnel. Pourrais-tu nous parler de tes origines, de tes études et de ta transition vers la vie professionnelle depuis la fin du lycée ?


Pauline : Bien sûr, avec plaisir. Je suis originaire du centre de la France, de Châteauroux plus précisément, où j'ai grandi et suivi ma scolarité. À cette époque, je n'avais pas vraiment de projets concrets quant à mon orientation professionnelle. J'ai fini par suivre le chemin du commerce, influencée en partie par ​l'un de mes parents qui évoluaient dans ce domaine. Après avoir obtenu mon BTS en négociation et relations clients, j'ai poursuivi mes études en management, décrochant ensuite un master en gestion d'entreprise à Nantes, avec une spécialisation en marketing, événementiel et communication.


MY : Que faisaient tes parents ? 


Pauline : Mon père était directeur commercial et ma mère était secrétaire médicale. J'ai ​en quelques sortes suivi les traces de mon père, admirant son charisme et ses responsabilités, ce qui a peut-être influencé mes choix professionnels. 

En somme, j'ai suivi un chemin qui semblait facile et valorisant, sans vraiment prendre le temps de réfléchir à mes propres aspirations et intérêts. Cette absence de réflexion m'a conduit à suivre un parcours qui n'était pas nécessairement le mien, d'où ma réorientation professionnelle tardive.


MY : Il semble y avoir eu un changement significatif dans ta carrière à un moment donné. Peux-tu nous en parler ?


Pauline : Absolument. Un été, j'ai eu l'occasion de travailler comme accompagnatrice socio-éducative auprès de jeunes mineurs étrangers dans un foyer. Cette expérience a été révélatrice pour moi, car elle m'a permis de découvrir ma passion pour l'accompagnement des autres, que ce soit dans leur insertion sociale ou professionnelle. 


Pendant la période de Covid, j'ai pris le temps de réfléchir à mes aspirations réelles, et c'est là que j'ai réalisé que je voulais me consacrer pleinement à l'accompagnement des jeunes dans leur développement personnel et professionnel.

J'ai entrepris une démarche d'introspection pour définir mes valeurs, mon environnement idéal de travail et les personnes avec lesquelles je voulais collaborer. C'est ainsi que j'ai rencontré une coach en développement personnel et professionnel, Aurélie Tesson, dont la pratique m'a profondément inspirée. J'ai alors compris que devenir coach en développement personnel et professionnel était ma véritable vocation.


MY : As-tu repris des études pour concrétiser cette transition ?


Pauline : Oui, j'ai décidé de me former en coaching dans une école en France appelée Coachingways. J'ai suivi une formation spécialisée en coaching scolaire, ce qui m'a permis d'acquérir les compétences nécessaires pour accompagner les jeunes dans leur parcours éducatif.


MY : C'est fascinant de voir comment tu as trouvé ta voie dans le domaine du coaching scolaire. Pourrais-tu nous expliquer en quoi consiste exactement ce métier ?


Pauline : Bien sûr. En tant que coach scolaire, mon rôle est d'accompagner individuellement ​et collectivement les jeunes âgés de 12 à ​30 ans sur diverses thématiques liées à leur éducation. Cela peut aller de la gestion émotionnelle à la méthodologie en passant par la confiance en soi et la prise de parole en public. L'objectif est d'aider chaque jeune à identifier ses propres ressources, ses points forts et ses points faibles, afin de surmonter les défis auxquels il est confronté au quotidien. Mon travail consiste à leur fournir les outils et les stratégies nécessaires pour réussir dans leur parcours scolaire et personnel.


MY : Pour quelles raisons t'intéresses-tu particulièrement à l'accompagnement des jeunes dans le domaine de l'éducation ?


Pauline : Eh bien, je pense que mon intérêt pour ce domaine découle en partie de mon propre parcours. Quand j'étais jeune, j'ai traversé des périodes assez difficiles. J'avais du mal à me concentrer en classe, à suivre les consignes, et j'étais souvent distraite. Cela a eu un impact sur ma scolarité et, par extension, sur ma vie à la maison, car des difficultés à l'école peuvent entraîner des tensions familiales. Donc, ayant vécu ces défis moi-même, je suis motivée à ​a​ider les jeunes à se surpasser et se comprendre. C'est une cause qui me tient vraiment à cœur.


MY: Compte tenu de ton expérience, est-ce que tu te spécialises également dans l'accompagnement des enfants neuro-atypiques ?


Pauline : Je ne me spécialise pas spécifiquement dans l'accompagnement des enfants neuro-atypiques, mais je suis consciente qu'il peut y avoir des jeunes avec des besoins spécifiques qui viennent vers moi. 

Bien sûr, je ne prétends pas poser de diagnostics ou fournir un soutien thérapeutique dans ce domaine, mais je m'adapte à chaque situation. Si je remarque des signes ou des comportements qui pourraient indiquer des besoins particuliers, j'essaie de voir comment je peux accompagner le jeune de manière appropriée, en restant dans les limites de mes compétences.


difficultés scolaires ado

MY : Comment te positionnes-tu par rapport aux domaines de la thérapie et du soutien scolaire ?


Pauline : En tant que coach scolaire, mon rôle est de travailler avec les jeunes sur le présent et le futur, en utilisant des outils méthodologiques pour les aider à progresser dans leur scolarité et leur développement personnel. Je ne me penche pas sur le passé comme le ferait un thérapeute, et je ne me concentre pas exclusivement sur des matières spécifiques comme le ferait un tuteur en soutien scolaire. Mon objectif est d'accompagner les jeunes dans leur cheminement académique et personnel en leur fournissant des outils et des stratégies pour réussir dans différents aspects de leur vie.


MY: Donc, tu interviens plus globalement sur la scolarité en utilisant des outils méthodologiques. Pourrais-tu nous en dire plus sur ces outils ?


Pauline : Exactement. Nous travaillons sur la méthodologie, le questionnement, et l'analyse pour aider les jeunes. Par exemple, nous utilisons des tests de valeurs pour les aider à mieux se connaître et à identifier leurs préférences. C'est un peu comme les tests d'orientation en ligne, mais nous offrons également un soutien pour l'orientation professionnelle.


MY: Tu rencontres les jeunes en face-à-face lors des séances ?


Pauline : Oui, tout à fait. En tant qu'entrepreneur​e salarié​e au sein d'une coopérative, j'interviens directement chez les familles ou les jeunes, ce qui permet également de bénéficier d'avantages fiscaux pour les parents. Je me déplace donc chez eux pour des séances en face-à-face.​ Je travaille également avec la MLDS (mission de lutte contre le décrochage scolaire) et les écoles supérieures.


MY: Comment se déroulent ces séances ?


Pauline : Chaque suivi commence par une séance préliminaire de 45 minutes où je rencontre le jeune et éventuellement sa famille. Nous discutons alors de leurs besoins, attentes et objectifs. Ensuite, les séances individuelles se poursuivent avec le jeune, et nous organisons des points intermédiaires pour faire le point avec la famille sur la progression et les objectifs.


MY: Qui considères-tu comme ton client principal ?


Pauline : Mon client principal est le jeune lui-même. C'est pourquoi la première séance en tripartite est essentielle, car parfois la demande vient des parents et non du jeune. 


Je m'assure toujours de travailler en étroite collaboration avec le jeune pour répondre à ses besoins à lui avant tout.


MY: Et en termes de confidentialité, comment gères-tu cela ?


Pauline : La confidentialité est primordiale et je m'engage à respecter un code d'éthique strict. Tout ce qui est discuté lors des séances reste confidentiel, sauf accord préalable du jeune pour partager certaines informations avec ses parents.


MY : Pourrais-tu partager une anecdote qui illustre l'impact positif de ton accompagnement sur un jeune et sa famille ?


Pauline : Bien sûr. J'ai travaillé avec une jeune fille qui avait des rituels obsessionnels assez contraignants, ce qui affectait grandement sa vie quotidienne et celle de sa famille. Quand sa mère m'a contacté, j'ai été très clair sur le fait que je n'étais ni thérapeute ni spécialiste du soutien scolaire, mais plutôt un​e accompagnante coach scolaire. Malgré cela, j'ai pu utiliser des outils de coaching pour aider la jeune fille à modifier ses rituels et à mieux gérer son stress. Bien entendu, j'ai recommandé un suivi thérapeutique en parallèle. Au final, elle a réussi à surmonter ses rituels obsessionnels et à réduire son niveau de stress, ce qui a eu un impact positif sur toute la famille. C'était gratifiant de voir comment mes compétences en coaching ont pu contribuer à améliorer leur quotidien.


MY: Quel message souhaites-tu transmettre aux jeunes et à leurs familles sur ton service ?


Pauline : Mon message serait de prendre le temps de s'écouter et de s'accorder du temps pour se connaître et évoluer. Il est essentiel d'oser se confronter à ses peurs pour avancer et apprendre. Je suis là pour accompagner les jeunes dans ce processus et les aider à trouver leur chemin personnel et professionnel.


MY: Merci beaucoup pour cet entretien et d’avoir partagé ta perspective sur l'accompagnement des jeunes. 

Pour terminer, as-tu des recommandations de lecture ou de ressources pour les parents et les jeunes ?


Pauline : Absolument. J'apprécie beaucoup la philosophie de Fabrice Michaud, qui accompagne les personnes neuro-atypiques. 

Pour la lecture, je recommande Pensouillard le hamster: petit traité de décroissance personnelle, un livre qui offre une approche intéressante pour mieux se connaître et développer ses compétences.


Envie d'en savoir plus sur Pauline Barry Accompagnante coach scolaire et ses services ?


examens ados
psy famille nantes

| Je suis Manon Yerles, art thérapeute et praticienne EMDR et techniques associées, spécialisée en parentalité. Je reçois parents, enfants et famille en consultation individuelle ou familiale à mon cabinet sur Nantes.


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page